search

Prendre le train en marche : 5 tendances du commerce en ligne qui façonnent le commerce de détail moderne

Le département du commerce américain a annoncé que les consommateurs américains avaient dépensé environ 500 milliards de dollars en achats en ligne en 2018, soit une augmentation de 14,2% par rapport à 2017. Aucun signe de ralentissement, les ventes en ligne devraient augmenter de 15% par an pour les années à venir. Alors que de plus en plus de consommateurs achètent en ligne, un certain nombre de tendances ont émergé, chacune offrant un avantage concurrentiel unique aux détaillants.

Voici cinq des plus grandes tendances qui façonnent le commerce de détail moderne :

1. Dropship

Le dropship peut être un modèle de traitement des commandes rentable, en particulier pour les entreprises de commerce électronique disposant d'un capital limité. En utilisant le modèle de dropship, le détaillant ne garde pas les marchandises stockées dans son propre entrepôt ni en magasin, mais s’appuie sur le fabricant ou ses partenaires grossistes pour expédier les marchandises avec le modèle du dropship, emballées avec les bordereaux de marque du détaillant, directement au client.

Il est important que les fabricants qui utilisent le modèle de dropship trouvent la « zone idéale » ou le pourcentage de vos revenus totaux que représente ce type de traitement des commandes. Une étude récente de l'Université Lehigh a révélé que les fabricants qui limitaient le pourcentage de leur chiffre d'affaires entre 10% et 40% du total de leurs revenus avaient plus de succès que ceux qui dépassaient les 40%. Bien entendu, cette « zone idéale » variera en fonction de votre secteur, de vos clients détaillants et de l’expérience de votre organisation en matière d’exécution des commandes en dropship. Dans le cas du dropship, les fabricants ont également la possibilité d’élargir les relations des détaillants existants avec de nouvelles offres de produits et d’entretenir de nouvelles relations avec les détaillants en effectuant des expéditions de produits par dropship qui ne nécessitent pas encore d’avoir suffisamment d’espace d’entreposage dans un magasin physique. 

De même, les détaillants peuvent augmenter considérablement leurs inventaires sans les entreposer ou les acheter physiquement. Bien qu'il puisse être inconfortable d'abandonner le contrôle dans une certaine mesure, c'est là que le besoin d'une meilleure collaboration et d'un meilleur partage de l'information entre en jeu. Les détaillants peuvent gagner à partager les prévisions des ventes avec leurs fabricants afin de s’assurer qu’ils sont préparés avec des niveaux de stocks adéquats. Les fabricants doivent fournir une visibilité des stocks en temps réel afin d’éviter les ruptures de stock qui endommagent la marque du détaillant et réduisent la satisfaction de la clientèle.

 « La relation entre les fournisseurs et les détaillants est très dépendante et plus tôt les deux le comprendront, plus ils auront du succès.» -Dr Zach Zacharia, Université Lehigh

 2. Abonnements

Le commerce de détail par abonnement remporte la palme d’or lorsqu'il s'agit de surprendre et de ravir les clients. Le marché des abonnements a explosé ces dernières années, résultat du marketing viral, d'une logistique simplifiée, de l’efficience de l’emballage, et d'une livraison rapide. Avec cette méthode d'exécution, les clients s'inscrivent pour recevoir des envois de produits courants (mensuels, hebdomadaires, etc.). Bien qu’il existe plusieurs formes d’abonnements, les deux principales formes de produits destinés à la vente au détail sont des boîtes réapprovisionnées et conservées. Les abonnements de réapprovisionnement sont les mêmes produits que vous avez besoin régulièrement, tels que la nourriture pour chien ou des suppléments de santé. Les abonnements sélectionnés changent à chaque envoi, sélectionné par l'abonné ou par la société qui les fournit. Des exemples comprennent:  le maquillage, les vêtements et l’artisanat.

Étant donné que les services d'abonnement utilisent une facturation récurrente, ce modèle de vente au détail nécessite des systèmes financiers capables de traiter les paiements sans intervention du client, avec la possibilité d'identifier les problèmes en temps réel (carte de crédit expirée, etc.) et d'alerter le client. En ce qui concerne la gestion de votre chaîne d’approvisionnement, la visibilité des stocks, l'efficacité et l'évolutivité sont les trois facteurs les plus importants en matière de durabilité. Si l’entreposage réduit votre marge bénéficiaire, concentrez-vous sur l’optimisation des méthodes de traitements des commandes en interne. Si vous rencontrez des difficultés pour honorer vos commandes rapidement en raison de la demande croissante, le partenariat avec un fournisseur de services logistiques tiers (3PL) peut vous donner le coup de pouce dont vous avez besoin pour soutenir votre croissance. S'il existe un décalage entre l'inventaire affiché en ligne et l'inventaire actuel, vous devrez investir dans une technologie intégrée de la chaîne d’approvisionnement capable de fournir une transparence et un contrôle complets, sinon vous risquez que les clients passent de ravis à déçus.

3. Retours faciles

Tout comme les consommateurs exigent des moyens plus simples pour faire leurs achats sur différents canaux, ils exigent également des retours plus faciles (et gratuits) par ces mêmes canaux. Les consommateurs qui achètent un article en ligne peuvent souhaiter le renvoyer au magasin pour un échange, tandis que d'autres peuvent préférer que le transporteur vienne le cueillir, plutôt que d'avoir à l’apporter au bureau de poste. 

Une politique de retour simple permet aux consommateurs de s’engager librement dans un achat, sachant que s’ils ne le font pas correctement, ils peuvent facilement le retourner, l’échanger ou obtenir un remboursement. 92% des consommateurs déclarent qu'ils achèteront à nouveau si le processus de retour est facile, mais de nombreuses entreprises n'ont pas réussi à mettre à jour leurs politiques en conséquence. 

92% des consommateurs déclarent qu'ils achèteront à nouveau si le processus de retour est facile

 

Il est essentiel d’attirer les clients par des retours omnicanaux faciles, mais ils ont un prix. Une étude a révélé que les investissements dans les mises à niveau de la chaîne d’approvisionnement et la gestion d'un nombre élevé de retour en ligne coûtaient entre 2% et 3% du chiffre d'affaires des ventes en ligne. Toutefois, lors du calcul du coût des retours gratuits, n’oubliez pas que le revers de la médaille est le coût de la perte d’affaires lorsque les retours sont difficiles.

Pour éviter de nombreux retours, veillez à fournir des descriptions de produits détaillées, des images de produits de haute qualité, des spécifications et des informations claires pour vos produits et en vous assurant que vos efforts marketing représentent fidèlement vos produits. Pour faciliter les retours que vous êtes tenu d’obtenir malgré tous vos efforts, vous aurez besoin d’une chaîne d’approvisionnement numérique agile, optimisée pour le commerce électronique et d’une livraison au dernier mile et à la dernière minute.

4. Déjouer Amazon 

Il est presque impossible de parler de commerce électronique sans parler d’Amazon. Que vous aimiez Amazon ou non, le géant de la vente au détail n’ira nulle part dans un avenir proche. En fait, un rapport récent a révélé que 68% des acheteurs se tournaient directement vers Amazon lorsqu'ils cherchaient un produit. Ce type de visibilité est inestimable pour la plupart des détaillants, en particulier pour les nouvelles marques, et il est donc important de vendre intelligemment sur Amazon.

Cependant, les grands détaillants comme Target et Walmart, au lieu de s’inspirer du modèle de développement de Amazon, invitent les marques extérieures à vendre sur leurs sites Web. Alors qu'Amazon héberge tous les vendeurs, Target est uniquement accessible sur invitation et conserve son image en mode hors connexion et en ligne. Les articles seront vendus et expédiés par les vendeurs tiers, avec la possibilité de retourner les articles en ligne ou dans le magasin. C’est là que les marques possédant des succursales physiques ont un net avantage sur Amazon et que de nombreux détaillants traditionnels pourraient trouver un avantage à battre Amazon à leur propre jeu.

5. Automatiser 

Plus votre organisation peut automatiser des tâches, plus votre modèle d'entreprise devient évolutif. Pour les détaillants, l'objectif de vendre plus de produits peut créer une situation de piège. À mesure que les activités commerciales se développent, les exigences, les complexités et les tâches augmentent. Les systèmes de chaîne d'approvisionnement qui traitaient autrefois 200 commandes deviennent de plus en plus inefficaces lorsque celles-ci augmentent. En réponse, les entreprises dépendent d’interventions manuelles qui nécessitent des coûts de main-d’œuvre plus élevés - temps et attention des employés. Le temps consacré à ce qui est important est souvent sacrifié au temps consacré à ce qui est urgent, même lorsqu'il ne s'agit que de saisir les informations des commandes dans un ordinateur. L’automatisation ne vise pas à remplacer des personnes, mais à remplacer des processus manuels répétitifs. Cela se fait principalement par l’intégration des données, dans laquelle les divers systèmes et logiciels utilisés dans votre chaîne d’approvisionnement sont liés les uns aux autres et peuvent enfin communiquer entre eux sans intervention manuelle. 

Par exemple, le fabricant X utilise un logiciel de comptabilité, un outil de gestion de la relation client, un système de gestion d'entrepôt, une solution EDI et compte sur quatre employés pour traduire les documents EDI dans un format lisible, les saisir dans les logiciels de comptabilité, WMS et CRM et garantir la cohérence des documents EDI sortants sont envoyés conformément aux règles d’affaires spécifiques de chaque détaillant. Après l’intégration des données, la solution EDI est connectée au logiciel de comptabilité, au logiciel WMS et au logiciel CRM. Lorsque les commandes arrivent, elles sont acheminées dans chaque système, éliminant ainsi la nécessité d'une saisie manuelle. L’intégration est programmée pour faciliter l’intégration et la gestion des règles d’affaires propres à chaque partenaire commercial. Les quatre employés précédemment chargés de la saisie des données sont désormais libres de se concentrer sur des tâches plus importantes. 

Les gagnants et les perdants du commerce en ligne

Ces tendances ont toutes un point en commun : le besoin inévitable de processus et de solutions évolutifs. Vous ne pouvez tout simplement pas offrir ces services ou adopter ces innovations sans l'infrastructure nécessaire pour les prendre en charge. Les gagnants du commerce électronique seront en fin de compte les entreprises qui investissent dans les technologies appropriées, la demande des clients guidant leurs stratégies. Les perdants seront ceux qui se concentrent uniquement sur la croissance sans stratégie pour les supporter. 

Pour en savoir plus sur la meilleure façon d’utiliser ces tendances et les stratégies du commerce électronique pour développer votre entreprise, visionner notre wébinaire à la demande Levons le rideau sur les nouvelles tendances du dropship et de l'omnicanal avec le Dr Zacharia du Centre de recherche sur la chaîne d’approvisionnement de l’Université Lehigh.New call-to-action