search

L’omnicanal, des conseils essentiels que vous devriez suivre en 2017

 

 

2016 n'a pas été une année aimable pour les détaillants ayant pignon sur rue.

Les acheteurs en ligne passent en moyenne 4% de plus chaque fois qu'ils sont dans un magasin, et dépensent 10% de plus lors d'achat en ligne.

Et soyons honnêtes, les consommateurs s’attendent aujourd'hui à vivre l'expérience ''Amazon'' chaque fois qu'ils font leurs achats. Essayer d’égaler l'expérience ''Amazon'' avec une chaîne d'approvisionnement intégrée avec un contenu de produit personnalisé et de confiance n'est pas une mince affaire.

Pour répondre à cette question difficile, j'ai interviewé Steve Scala, Premier vice-président chez DiCentral avec plus 30 années d’expérience dans l’industrie du logiciel EDI, pour clarifier la discussion sur la façon de rester dans le coup à l'ère numérique.

Q. Le modèle traditionnel de brique et de mortier est-il mort?

Steve : On ne peut le nier. 2016 a été une année difficile pour les détaillants traditionnels de briques et de mortier. Il suffit de regarder toutes les faillites et les fermetures de magasins: Hancock Fabrics s’est mise sous la protection de la loi sur la faillite, et a fermé ses 255 magasins. Idem avec La Limited, Sports Authority. Que dire de Macy qui a fermé 100 magasins et American Eagle 150 magasins. Sears/Kmart a fermé 10% de sa base de magasins (142 magasins). Et après la fusion de Office Depot et Office Max, 400 magasins sont fermés.

Q. Est-ce que Amazon est au cœur des défis actuels de la vente au détail?

Steve: Certainement pour une bonne partie du défi, mais à bien des égards, pour une partie de la solution. Beaucoup de détaillants se rendent maintenant compte qu'ils sont en concurrence pour obtenir des clients qui sont à l’extérieur de l’environnement d’un centre commercial. Amazon était prête pour le succès depuis des années, avec un mélange presque transparent pour le traitement en entrepôt et l'expérience de magasinage du commerce en ligne.

Certains experts estiment qu’Amazon représente environ 7% du marché des vêtements aux États-Unis, et que ce chiffre devrait augmenter à 19% d'ici 2020 (Barrons 2016). Une étude "State of Amazon" de 2016 révèle qu'Amazon est souvent impliquée dans quasi toutes les activités d'achat en ligne (Consumer Goods Technology 2016). Enfin, environ 9 consommateurs sur 10 vérifieront sur le site d’Amazon même s'ils trouvent un produit qu'ils veulent sur le site d'un autre détaillant.

Q. À quoi ressemblera le futur de la vente au détail?

Steve: Les consommateurs d'aujourd'hui flottent librement entre le centre commercial et le commerce en ligne puisque les modèles de magasinage traditionnels et modernes se fondent dans le «commerce amalgamé». Les détaillants du commerce électronique pur évaluent le magasin de détail physique, tandis que les détaillants traditionnels de brique et de mortier poursuivent rapidement vers les canaux de commerce en ligne et mobile.

« Le passage du commerce de détail à l'Internet est un énorme changement ... Chaque entreprise de détail essaie de gérer la transition. Ce n’est pas encore bien défini ou compris et il n'y a pas de schéma directeur » a déclaré Simeon Gutman, analyste de détail pour Morgan Stanley (New York Times 2015).

Compte tenu des attentes élevées du consommateur pour une expérience de magasinage inter-canal intégrée, il y a une solide course pour rester dans le coup, dans un environnement de vente au détail hyper concurrentiel.

Alors qu'Amazon étend sa présence physique, Walmart renforce ses progrès en matière de commerce électronique (eMarketer 2017).

Au début de 2017, Amazon a annoncé qu'elle ouvrirait sa plus récente librairie de brique et de mortier à New York. Dans le même temps, Jet.com, une filiale de Walmart, a annoncé qu’elle a acheté le détaillant de chaussures en ligne ShoeBuy.

Q. Comment le commerce de détail est-il en mesure d'équilibrer efficacement ''la brique'' et ''le clic''?

Steve: De toute évidence, le monde du commerce d'aujourd'hui exige une approche multidimensionnelle. Essayer de faire correspondre la commodité d'Amazon avec une chaîne d'approvisionnement intégrée avec un contenu de produit personnalisé et de confiance n'est pas une simple affaire facile.

Nous nous sommes récemment associés à 1WorldSync pour explorer de quelle manière les détaillants de briques et de mortiers peuvent développer un réseau fédérateur (backbone) opérationnel qui prend en charge les investissements du commerce électronique dans un livre blanc intitulé ''Le commerce connecté à travers l’infonuagique''

Je recommande vivement le livre blanc à toute organisation qui cherche à fusionner les données transactionnelles et de produit pour optimiser le processus de la chaîne d'approvisionnement à l'ère numérique. Téléchargez le livre blanc en cliquant ci-dessous:

New Call-to-action

 Sources

  1. “Amazon Could Be Largest U.S. Company by 2020.” Barrons. 2 June 2016, http://www.barrons.com/articles/amazon-could-be-largest-u-s-company-by-2020-1464866783
  2. “Amazon Set to Dominate 2016 Holiday Shopping”. Consumer Goods Technology. 27 September 2016. https://consumergoods.com/amazon-set-dominate-2016-holiday-shopping
  3. “Walmart Plays Catch-Up with Amazon.” New York Times, October 22, 2015. https://www.nytimes.com/2015/10/23/business/walmart-plays-catch-up-with-amazon.html?_r=0
  4. “Omnichannel 2017: Amazon and Walmart Make Moves”. EMarketer. 9 Jan 2017. https://www.emarketer.com/Article/Omnichannel-2017-Amazon-Walmart-Make-Moves/1015000